Un repaire, un critère, une inspiration pour d’autres fabricants, un outil sportif auquel beaucoup d’athlètes associent leur performance. Il existe depuis plus de dix ans et a toujours été en constante évolution. Les petits changements répondent clairement à la demande à laquelle les concepteurs sont attentifs – une meilleure extrémité avec des cannelures pour l’approche du bas de la cascade où le piolet est tenu par la tête, la possibilité de clipper un leash au crochet d’extrémité, le montage modulaire d’un marteau ou d’une panne – pour ne citer que quelques exemples. 

la nouveauté est dans la géométrie. L’angle d’ouverture de la lame est plus grand et la prise en main inférieure fait un léger retour, l’angle y est également plus incliné. Ainsi, en dévers, tous les doigts sont chargés uniformément

 J’estime que la nouveauté est dans la géométrie. L’angle d’ouverture de la lame est plus grand et la prise en main inférieure fait un léger retour, l’angle y est également plus incliné. Ainsi, en dévers, tous les doigts sont chargés uniformément – contrairement à certaines poignées verticales où tous les doigts s’écrasent sur le plus petit. La force de chaque doigt est optimisée et le petit-doigt ne se fait pas comprimer. La tonicité du piolet s’apparente à une barre de traction, qui agit uniformément dans toute la main – c’est ainsi bien plus ergonomique. 

Le poids du nouveau piolet Nomic reste le même. Cependant la poignée avec les jours est devenue plus légère, de cette manière l’inertie se concentre dans la tête de l’appareil. Le transfert du poids est clairement orienté vers le haut. De cette manière, ce nouvel outil se place plus aisément et nécessite moins de force. Les sportifs moins athlétiques sauront l’apprécier. Notre mot de notre grimpeur phare : « Il swing plus facilement et s’ancre plus précisément. La zone de frappe est ainsi réduite. Le piolet parvient à être positionné avec plus de précision à l’endroit choisi. » Un constat qui résulte de la nouvelle répartition du poids et de la nouvelle géométrie. 

le nouveau NOMIC est également associé à une utilisation plus alpine et technique, il n’est plus seulement un pur piolet de glace et de dry-tooling.

 L’ouverture de la pointe permet de clipper directement les leashes, ce qui est habituel chez les piolets actuels. Ainsi le nouveau Nomic est également associé à une utilisation plus alpine et technique, il n’est plus seulement un pur piolet de glace et de dry-tooling. 

J’aimerais également relever un détail amélioré : la deuxième poignée. Elle est surmoulée d’usine, ce qui rend la poignée bien plus fine que si l’on recouvre le manche avec n’importe quel tape. 

Comme autre changement positif j’ai tout de suite remarqué la nouvelle géométrie des masselottes de la lame. Cette sorte de forme apporte une fonction supplémentaire : celle de « coinceur » dans une fissure. « Quelle idée géniale ! Grandiose chers amis. Cela fait plaisir. » Pour moi c’est clairement un changement né de la pratique. Je suis ravi. 

Le manche hydroformé 3D est très agréable. Il donne au piolet un trait d’élégance, qui en plus tient bien en main lors d’ascension ou sur de simples terrains de marche où le Nomic est pris en main par le manche. 

Le nouveau Nomic m’offre en tant qu’utilisateur quelques améliorations très orientées vers la pratique et qui valorisent d’autant plus les qualités du Nomic déjà innovateur.

Après 10 jours d’utilisation intensive du nouvel outil sportif, j’ai remarqué que sur la poignée supérieure d’un des piolet, la gomme noir se décolle du plastique orange. Il va de même pour la poignée inférieure. 

Résumé : Le nouveau Nomic m’offre en tant qu’utilisateur quelques améliorations très orientées vers la pratique et qui valorisent d’autant plus les qualités du Nomic déjà innovateur. Ainsi, chaque grimpeur a un piolet haut de gamme à disposition de manière que s’il n’arrive pas jusqu’au sommet la faute ne pourra pas être mise sur l’outil. 😉 

Grand merci à Petzl pour les piolets de test. 

René 

René Kämmerer
Conseiller de vente de longue date et grimpeur de glace